Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

lundi, 11 janvier 2016

-Tension et détente par Nathalie Decorde

Tension et détente sont des états opposés. Il est normal et naturel d'éprouver des tensions et des détentes.

Sans tensions, il n'y a pas de vie.

Sans détente, on court à la maladie.

Une bonne technique de piano passe par la pratique des gestes avec leurs tensions et leurs détentes.

Inappropriés (et combien souvent c'est le cas), ces gestes vont créer des problèmes importants surtout lorqu'ils deviennent répétitifs au long des années d'apprentissage et de pratique de l'instrument.

Ces problèmes s'accumulent la plupart du temps: blocages dans la circulation des énergies vitales (liquides, influx nerveux), douleurs musculaires, ralentissement, crispations, lesquels engendrent à leur tour des émotions négatives telles des peurs, le manque de confiance en soi, l'absence d'écoute, etc...et surtout l'impossibilité de jouer correctement.

Devenir pianiste, c'est avant tout prendre conscience des états de notre corps et de notre esprit à travers une profusion de possibilités.

Pour réussir à jouer, ces possibilités se réduisent parfois à des mouvements extrêmement précis et parfaitement adaptés aux difficultés à maîtriser.

L'art du piano est une question de connaissance puis de pratique de ces connaissances comparables par exemple au yoga, aux arts martiaux ou à des sports de haut niveau auxquels il convient d'ajouter les sons et les techniques  de compositions musicales existantes.

Mais attention, si l'ignorance mène à la confusion totale, la connaissance ne doit pas mener à de trop grandes illusions ou à de l'orgueil mal placé. La réflexion , l'humilité restent des règles importantes durant toute la vie d'un pianiste.

14:30 Écrit par nathalie dans Pédagogie | Commentaires (0)

Les commentaires sont fermés.