Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

samedi, 20 avril 2013

Sur le clavier:accords parfaits majeurs

 Un accord est toujours composé de tierces dans son état d'origine (état fondamental)

 

Un accord est composé au minimum de trois sons joués ou chantés simultanément.

 

Sur un clavier, on peut diviser les accords parfaits majeurs en quatre groupes de trois, ce qui totalise douze accords.

 

(Un sur chacune des notes de la gamme chromatique)

 

Groupe 1:

Accords uniquement sur les touches blanches:

 

Do Majeur (do mi sol)

 Sol Majeur (sol si ré)

 Fa Majeur (fa la do)

 

Groupe2:                                                                                         Accords composés de touches blanches et une noire au milieu

 

Ré Majeur (ré  fa#  la)

 La Majeur (la do# mi)

 Mi Majeur (mi sol # si)

 

Groupe 3:

Accords composés de deux touches noires et une blanche au milieu

 

Ré b majeur ou do # majeur (ré b fa la b) (do # mi # sol #)

 Mi b majeur (mi b sol si b)

 La b majeur (la b do mi b)

 

Groupe 4:

 Dans ce groupe, trois accords très différents et distincts

 

a) un accord dont les trois touches sont noires

 Fa # Majeur ou Sol b majeur  (fa # la # do #)  (sol b si b  ré b)

 

b) un accord composé d'une blanche et de deux touches noires

 Si majeur ou Do bémol majeur (si ré # fa#)  (do b mi b sol b)

 

c) un accord composé d'une touche noire et de deux touches blanches

 Si b majeur (si b ré fa)

 

 

 

21:45 Écrit par nathalie dans Matériel musical | Commentaires (0)

Accords de trois sons

 

ACCORDS DE TROIS SONS

 

 On appelle ainsi les accords qui sont créés sur chacun des degrés des  gammes Majeures et mineures.

Un accord est toujours fait de tierces superposées.

Les degrés se notent toujours en chiffres romains.

Exemple dans la gamme de do majeur:

DO  RE    MI   FA   SOL   LA    SI  

  I      II     III     IV     V      VI     VII  

Il en existe quatre espèces.

Première espèce 

Accord parfait majeur, il se compose d’une tierce majeure (deux tons) et d’une quinte juste (trois tons et demi). Exemple : do mi sol ou sol si ré.

On le trouve en majeur sur les degrés  I  IV  V, en mineur sur les degrés V  VI

Deuxième espèce

Accord parfait mineur, il se compose d’une tierce mineure (un ton et demi) et d’une quinte juste (trois tons et demi)

On le trouve en majeur sur les degrés II  III VI, en mineur sur les degrés  I  IV

Troisième espèce

Accord de quinte diminuée, il se compose d’une tierce mineur (un ton et demi) et d’une quinte diminuée (trois tons)

On le trouve en majeur sur le degré  VII , en mineur sur les degrés II  VII

Quatrième espèce

Accord de quinte augmentée, il se compose d’une tierce majeure  (deux tons ) et d’une quinte augmentée (quatre tons)

On le trouve seulement en mineur sur le degré III

 

19:25 Écrit par nathalie dans Matériel musical | Commentaires (0)

dimanche, 07 avril 2013

Note à tous ceux qui aiment la musique

La musique ne se laisse pas apprivoiser facilement.

Beaucoup de travail est nécessaire.

Et c’est ce qui décourage de nombreuses personnes qui l’aiment sans pour autant être professionnelles.

La musique  semble souvent tellement facile et belle à entendre jouer ou chanter par d’autres mais cela ne veut pas dire qu’elle est belle à entendre quand on joue ou chante soi-même.

Toutefois, beaucoup de personnes sont conscientes  de ce fait et décident à mon avis sans suffisamment de réflexion d’abandonner définitivement au lieu de laisser vivre les notes sur quelques cordes de guitare ou un clavier de piano, même maladroitement.

Une note est parfois si merveilleuse.

 C’est un peu chaque jour parfois dix minutes qui font évoluer une interprétation de musique.

 C’est généreux de donner à la musique et elle vous le rend au centuple la plupart du temps.

 De toute action naît une réaction. Et puis, la musique n’appartient pas qu'aux professionnels.

 

 

 

12:43 Écrit par nathalie dans Pédagogie | Commentaires (0)

samedi, 06 avril 2013

Aisance du pianiste

L'une des grandes difficultés que rencontrent les pianistes, c'est de garder les articulations très libres, celles des poignets, des coudes, des épaules tout en ayant des doigts d'acier.

C'est un contrôle sans relâche dans la construction de la technique pianistique et qui prend des années.

L'aisance dans le corps libère l'esprit.

Cela nécessite un entraînement quotidien et permet de produire une grande qualité sonore tout en permettant d'exprimer toutes les subtilités de la musique.

Le pianiste devient ainsi son propre auditeur.

L'oreille guide les gestes avec encore plus de précision.

Le jeu s'accomplit sans effort.

Mais il est très difficile de parvenir à la facilité si l'on n'est pas constant dans le travail et très vigilant dans la précision des gestes.

10:54 Écrit par nathalie dans Pédagogie | Commentaires (0)

Réflexion sur la pédagogie du piano

Il y a des années que je donne des cours de piano.

J'ai pu observer comme tout le monde de nombreuses choses tant en matière de pédagogie que de comportements sociaux .

Est-ce que j'en tire des conclusions définitives?

Sûrement pas.

Tout est en ébullition et évolution permanente.

Toutefois, dans les observations que je fais, que je considère avec intérêt comme si j'observais des éléments astronomiques dans le ciel, donc dans un territoire immense, il y en a certaines et nombreuses dont je voudrais parler.

Un exemple parmi tant d'autres: le comportement des gens qui s'inscrivent dans un cours de piano ou en leçon particulière.

Je suis frappée heureusement assez rarement par le fait que des gens qui payent leurs cours s'imaginent qu'ils payent un professeur comme un morceau de viande à la boucherie ou bien un livre à la librairie sans tenir compte du travail du boucher ou de celui du libraire.

Ils payent et ont une attente imaginaire sur le produit sans intelligence ni de coeur ni de réflexion.

Il semble qu'on leur doit tout.

Ces comportements-là freinent considérablement l'apprentissage du piano.

Car en plus du piano, il faudrait faire l'éducation en matière de savoir vivre.

C'est assez curieux et récurrent.

Heureusement, tout le monde ne se comporte pas ainsi. 

Et même de nombreuses personnes manifestent au contraire beaucoup de joie et sont très prévenantes envers moi et je pense qu'elles sont ainsi également avec leur boucher ou leur libraire.

Je ne parle pas ici des personnes timides qui expriment peu mais je parle bien d'arrogance.

Cette arrogance s'explique bien-sûr. 

Cela relève de la psychologie.

On dit qu'il faut être psychologue pour enseigner, certes, mais même si un professeur se montre doué en matière de psychologie, il n'est tout de même pas psychologue car c'est un métier à part entière.

Et encore une fois, si l'on confond piano et psychologie, le travail n'avance pas vite ou pas du tout.

 

10:19 Écrit par nathalie dans Pédagogie | Commentaires (0)